Comment réussir son portfolio de développeur web ?

4/1/2023

En tant que développeur web, vous n’êtes pas sans savoir que les sites internet sont devenus les équivalents numériques des vitrines de magasins. A l’instar d’une devanture bien décorée, un site visuellement agréable et intuitif donnera envie au visiteur d’entrer.

Votre portfolio sera votre vitrine. Reflétant vos compétences et votre personnalité, votre portfolio deviendra votre meilleur allié pour faire la différence auprès d’un client ou d’un recruteur, et leur donner envie d’entamer ou de prolonger une expérience avec vous.

Voici donc quelques conseils afin de vous aiguiller dans la confection du portfolio parfait pour vous. 

Tout d’abord, pourquoi faire un portfolio ?

Considérez votre portfolio comme la valeur ajoutée que vous allez apporter à votre candidature. 

Développer un portfolio est l’occasion pour vous de vous mettre en valeur, de montrer vos compétences et votre personnalité d’une façon qui vous est propre, et qui s’éloigne des cadres classiques imposés par les traditionnels CV et lettres de motivation. 

Que vous soyez développeur freelance ou rattaché à une entreprise, que vous soyez en recherche d’emploi ou de client, votre portfolio sera un outil personnalisé qui apportera la preuve de votre savoir-faire.

En bref, votre portfolio de développeur web vous permettra d’être identifiable, distinguable et mémorable.

Comment réussir votre portfolio ?

Quelques règles simples sont à garder en tête lors de la confection de votre portfolio. Vous êtes développeur web, vous aimez votre travail et vous y êtes bon : montrez-le. 

Authenticité, passion et expertise sont les maîtres-mots de la création de votre portfolio.

Façonnez votre portfolio à votre image

Nous le disons depuis le début de cet article : vous devez façonner votre portfolio. Il n’existe pas de code pour un portfolio de développeur web parfait, c’est à vous de trouver la source de ce qui vous rend unique. 

Ainsi, notre premier conseil est de vous faire plaisir dans l’élaboration de votre portfolio. Soyez créatif dans la forme de ce dernier, et adaptez-là à ce que vous aimez faire.

Par exemple, le portfolio de Robby Leonardi, passionné de jeu vidéo, propose une charte graphique directement inspirée de la personnalité du développeur. Original et authentique, ce portfolio a tout pour attiser la curiosité d’un recruteur ou d’un client. 

Créez le portfolio qui vous ressemble, qui reflète vos envies, vos savoir-faire et votre personnalité. N’hésitez pas à y inclure une dimension storytelling, afin de vous faire connaître pour qui vous êtes et de donner envie de continuer à découvrir ce que vous savez faire. 

Adaptez votre portfolio au recruteur ou au client que vous cherchez à convaincre

Même si votre portfolio vous permet de vous faire valoir d’une manière unique et personnelle, il reste avant-tout un outil de recrutement. Votre portfolio doit donc être adapté à l’offre d’emploi ou à la demande client que vous cherchez à obtenir. 

Nous vous conseillons de hiérarchiser les contenus que vous affichez dans votre portfolio, afin de réellement mettre en valeur ceux qui correspondent au domaine d’expertise que vous avez/cherchez. N’hésitez pas non plus à ne sélectionner qu’un nombre réduit de projets, ceux que vous considérez les plus impactants. 

En ce sens, le portfolio de Ryan Scherf met en avant ses projets dès la page d’accueil, ce qui offre un bel aperçu de ce qu’il sait faire. Ce faisant, le développeur a priorisé les projets qu’on imagine être les plus aboutis et réussi de fait à donner envie de découvrir la suite. 

Évitez de faire de votre portfolio une simple compilation de projets incohérents les uns avec les autres, mais favorisez au contraire une sélection de projets : ceux dont vous êtes le plus fier, ceux qui sont le plus aboutis, ceux qui laissent au mieux transparaître votre personnalité, ceux qui seront le plus adaptés au client… 

Faites en sorte de vous distinguer par votre portfolio

Les deux conseils précédents devraient déjà vous aider à appliquer ce troisième, mais nous voulions insister sur l’importance du portfolio comme outil de discrimination : pour les recruteurs, ou les clients, le portfolio aide à faire un choix

Ainsi, faire transparaître votre personnalité dans votre portfolio et prioriser vos contenus sont une première étape pour vous distinguer

Mais vous pouvez également jouer sur les éléments suivants pour prouver que vous êtes un développeur unique : mettez en avant une compétence particulière (maîtrise d’un langage informatique plus rare, expertise très poussée dans un certain domaine…) ou un trait de votre personnalité qui vous différencie.

Par exemple, Robin Noguier propose un portfolio efficace qui le met en valeur puisqu’il propose de nombreuses animations qui soulignent ses compétences de développeur web. Il a également organisé ses pages autour d’une compétence-clé (référencement web, développement web…), une méthode qui peut faire de lui un candidat mémorable

A l’instar d’Alexandre Fuchs, Garden Estúdio réussit à se démarquer, cette fois grâce à son identité graphique. Cette dernière rend le développeur identifiable de par son originalité et sa créativité, autant de qualités qui peuvent faire la différence.

Finalement, votre portfolio doit être marquant. Que ce soit aux yeux d’un client ou d’un recruteur, vous devez vous faire valoir grâce à votre portfolio. Et vous réussirez cela en étant authentique, structuré et original

Ne les oubliez pas : les immanquables du portfolio de développeur

Nous le répétons depuis le début de cet article, le portfolio du développeur web doit être personnalisé, à l’image de son créateur. Mais il y a tout de même quelques éléments de “forme” sur lesquels vous devrez vous concentrer.

La page d’accueil

Elle est réellement la vitrine de votre portfolio, et donc de votre profil. Il faut donc lui porter une attention toute particulière afin qu’elle laisse suggérer exactement ce que vous avez envie de dire. 

Ryan Putnam, grâce à sa page d’accueil, réussit parfaitement à faire comprendre au visiteur qu’il est un artiste. Petit tour d’esprit très appréciable : sa page “à propos” se découvre dès que l’on clique sur son autoportrait. Ce faisant, l’artiste- web developer nous invite à la fois à nous attarder sur son art et à découvrir sa personne.  

La page “à propos” 

Nous venons de l’évoquer, la page “à propos” est indispensable pour vous faire connaître. Elle vous permet de partager votre expérience, votre parcours, vos passions… Développez ce qui vous anime, ce qui vous rend fier de faire votre métier… En bref : aidez le recruteur, ou le client, à vous comprendre.

Des “call to action”

Ces derniers complètent parfaitement les deux points précédents : vous avez séduit le recruteur avec votre page d’accueil et votre page “à propos”, il est maintenant indispensable de leur mettre des “call to action” à disposition, renvoyant vers votre CV, vos réseaux sociaux ou votre contact. 

Ainsi, Alexandre Fuchs a développé un site ou le “call to action” vers son contact est sur l’en-tête de la page, en-tête qui accompagne tous les mouvements du site afin de rester en évidence et de faciliter la prise de contact avec le développeur. 

L’expérience utilisateur

On ne vous apprend rien sur ce point, l’expérience utilisateur est essentielle dans la bonne appréciation de votre portfolio par ses lecteurs. Plus elle sera fluide, agréable et intuitive, plus votre portfolio atteindra son objectif : vous démarquer des autres candidats en captant l’attention du recruteur/du client. 

Ainsi, même si les animations y sont impressionnantes, le portfolio de The Office of Ordinary Things ne permet pas à son utilisateur de comprendre immédiatement le message que souhaite faire passer le développeur. Les images défilent rapidement, les couleurs sont très vives et le texte tourne sur lui-même, ce qui entrave la fluidité de l’expérience et dessert quelque peu la présentation du développeur. 

La propriété du domaine

Ce conseil s’adresse plutôt aux développeurs freelance, mais peut être utile à quiconque voudrait se constituer un portfolio. Nous vous recommandons fortement d’être propriétaire de votre site, et donc d’acheter votre nom de domaine. Cela renforcera le professionnalisme de votre portfolio.

Le SEO

Enfin, que vous soyez freelance ou rattaché à un congrégat, pensez toujours à la SEO. L’attention que vous y porterez vous donnera une visibilité auprès du public, qui n’est jamais négligeable, même lors d’une recherche d’emploi. 

Ainsi, faites bien attention aux mots-clés, aux balises de texte alternatif, à la vitesse de chargement de votre page ou encore au protocole sécurisé HTTPS, autant d'éléments qui vous permettront de vous faire voir et de vous faire valoir aux yeux de tous. 

Conclusion

Finalement, pour réussir votre portfolio de développeur web, il vous suffira de vous faire plaisir. Montrez vos capacités en laissant transparaître votre personnalité, avec tout ce qu’elle inclut d’originalité et de créativité. 

Votre portfolio est un reflet de vous en tant que web developer, on doit donc y retrouver les éléments qui font de vous un candidat unique, qui sait se distinguer des autres autant par ses compétences techniques que par sa fibre artistique personnelle

Ainsi, on doit retrouver dans votre portfolio tout ce qui fait de vous un développeur (maîtrise du SEO, attention à l’expérience utilisateur…) passionné par son métier (exemple de projets, page “à propos”...) et capable de se distinguer (charte graphique…)

Logo Facebook
Logo Instagram
Logo LinkedIn