tech

Interview CTO : Pourquoi avoir choisi VueJS ?

amandine-dazy

Par

27 février 2017


chrono

Temps de lecture :

4 minutes

React a été le chouchou de 2016 et Angular2 s’apprête à devenir le nouveau framework tendance de 2017. VueJS, quant à lui, semble plus discret mais tout aussi efficace et Bluecoders.io l’a choisi pour développer sa plateforme de recrutement.

Pourquoi VueJS et pas ReactJS ou Angular 2 ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? Est-il adaptable à tous les projets ?

Le CTO de Bluecoders, Grégoire BALLOT, nous dit tout !

______________________________

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Grégoire Ballot, j’ai étudié l’informatique à Epitech et je suis CTO chez Bluecoders depuis la fin de l’année 2016. Je prends en charge le développement technique des projets technologiques chez Bluecoders.

Quelle est votre stack technique ?

Je travaille avec NodeJS pour le backend avec le framework Restify ; MongoDBpour la base de données, tout ça déployé sur EC2, le cluster de machines virtuelles par Amazon. Côté front, j’utilise l’écosystème VueJS (vue-router, vuex, vue, vue-devtools).

ReactJS et Angular2 ont le vent en poupe en ce moment. Pourquoi vous êtes-vous tourné vers VueJS ?

Il est vrai que ReactJS et Angular2 sont bien à la mode et ont fait leurs preuves. Néanmoins, la nouvelle version de Vue donne de meilleures performances, une plus grande flexibilité dans l’architecture, un code clean, bien découpé et une intégration ultra-simple si je dois partir d’un code existant ; bien sûr ce n’est qu’une opinion.

Ce qui fait que React et Angular sont populaires, c’est surtout l’attraction que leur apportent les organisations qui les supportent (j’entends par là Facebooket Google, les éditeurs respectifs de React et Angular). De l’autre côté, on a VueJS qui est développé par une seule personne (même si aujourd’hui, il y a plusieurs dizaines de gros contributeurs).

Je pense que les grosses structures ont la trouille d’utiliser VueJS car c’était un petit projet open-source à la base, mais aujourd’hui, en termes de performances et de possibilités, c’est tout simplement mon favori, et de loin.

Quelle est l’origine de VueJS ?

L’origine a un nom, et il s’appelle Evan You ; c’est un développeur qui bosse aujourd’hui à plein temps sur VueJS. C’est un ancien de Google qui a ensuite bossé dans la team de rockstars de chez MeteorJS. À ce moment là il crée VueJS en solo comme projet open-source. Il veut proposer un framework ultra-modulable et générique. Quand il se rend compte que VueJS a un peu de succès et un immense potentiel, il passe à plein temps sur le projet.

Quels en sont les avantages ?

Certainement le fait que le framework nous pousse à tout architecturer de manière modulable, ultra-générique et bien hiérarchisée. Un autre avantage est qu’il est facile de migrer un projet vers VueJS. Tout est divisé en composants, et on peut de manière limpide redécouper une application simplement et itérer par la suite pour affiner la migration vers VueJS.

Chez Bluecoders, il y a eu un moment où on a changé l’architecture de notre écosystème d’applications. Grâce à VueJS, on a pu factoriser un maximum d’éléments en utilisant le framework dans ses conventions les plus fondamentales. C’est clairement le framework le plus flexible que je connaisse, adapté à tout environnement, même au nôtre qui bouge beaucoup.

Les inconvénients ?

Le framework est récent et dans les cas les plus pointilleux on peut se retrouver à devoir bricoler pour le faire marcher comme on veut. La communauté est jeune, le créateur est un développeur qui a créé VueJS en solo et il n’y a pas d’acteur géant comme chez React ou Angular pour porter le projet. Cela donne à VueJS une vitesse de développement moins frénétique et un support un peu plus long.

Se combine-t-il bien avec Node ?

C’est un framework front-end, il est donc fondamentalement pensé pour s’interfacer avec une partie back-end, que cela passe par une API distante ou que ça soit un autre composant de l’application. Oui il s’interface bien avec Node ! En plus ça donne l’avantage d’avoir le Javascript sur toutes les parties, ça rend la stack techno cohérente à la fin.

Peut–il s’adapter à tous les projets ?

Bien entendu, c’est un framework générique, il est uniquement pensé pour un usage d’application web. Parti de ce postulat, quelle que soit l’application, son support ou son fonctionnement, VueJS pourra s’y intégrer. La modularité du framework correspond donc à tous types de projets.

Comment avez-vous découvert VueJS ?

Quand je suis arrivé en tant que développeur chez Bluecoders, Christophe le fondateur avait eu vent de VueJS, stipulant que ça valait la peine de le prendre en compte dans notre réflexion sur les choix technologiques des projets. On a comparé les performances, la flexibilité, les possibilités de différentes technos, et on s’est rendu compte du potentiel fou de VueJS.

On le sait, les frameworks JS changent beaucoup. Quel sera selon vous le prochain framework à la mode ?

Il est encore tôt pour le dire, je pense sincèrement que VueJS va se hisser dans la cour des grands prochainement. Il ne remplacera pas React ou Angular, mais sera à mon avis une alternative sérieusement envisagée, d’ailleurs VueJS sait déjà bien les concurrencer.

Bluecoders, le recrutement par des techs pour les techs

Tout comme nous nous efforçons de rester des experts de la chasse tech, nous tenons à être les plus informés sur chacune des stacks du marché pour bien comprendre les ambitions professionnelles de chacun. Nous partageons donc régulièrement nos expériences, réflexions et nous confrontons nos idées autour de débats sur la tech. Rejoins notre newsletter en un clic et rencontrons-nous lors des événements que nous organisons et ceux auxquels nous participons !

S’inscrire en 1 minute

Articles similaires

tech

Discord : quand les Gamers gèrent des projets en full remote

Par , le 19 mars 2020

tech

Retour sur Tech Rocks 2019

Par , le 20 décembre 2019

tech

Consolider votre croissance économique avec la Data Science

Par , le 01 octobre 2019